Interview téléphonique

La joie de l’interview téléphonique…

Comme vous l’avez vu, j’ai eu la chance de parler de Dessins d’Urgence dans un article du journal local « La Provence ».
Pour voir l’article: https://www.dessins-urgence.fr/2018/03/30/du-a-la-provence/

Vous vous en doutez bien, cela n’est pas arrivé tout seul et a été une grande épreuve de stress et d’excitation !!

Au commencement, c’est la direction de la polyclinique dans laquelle je travaille actuellement qui a communiqué mes coordonnées au service de com’ afin qu’ils rédigent un communiqué de presse. Le but inital étant de parler par le biais de mes dessins, de la campagne ‘’mars-colon’’.
J’ai donc été contactée rapidement pour un interview téléphonique (pour commencer). D’oú mon dessin.

Alors pourquoi cette tenue ridicule ?
J’étais en pleine peinture de déco de mariage (peindre 200 petits coeurs en bois, ça fait rêver, non ?).
Je suis assez maladroite donc en slip pour protéger mes pantalons et blouson inversé (parce qu’il faut froid dehors quand même) afin de préserver le bon coté et tant pis si je tache l’interieur. Enfin, pourquoi prendre soin de ma coiffure en sachant que je vais dans tous les cas en mettre plein mes cheveux ? Pour finir, les gants latex pour préserver mes petits ongles et rester clean pour travailler le lendemain ! Notez les chaussures sexy de mon chéri…

C’était une situation assez rigolote car j’essayais de rester serieuse et pro au téléphone tout en réalisant le look pourrave que j’avais. Malgré la distance, cela ne m’a pas enpêché de stresser et d’avoir l’impression de dire de la grosse bouse. Les belles phrases de célébrités ne sortaient pas…

Dans les jours qui ont suivi, j’ai été contactée par le journal de La Provence pour un interview, réèl cette fois. J’ai donc fait un peu plus attention à ma tenue 😉 ! La journaliste était top et j’ai pu débiter pleins de jolis mots pour son article.
Voili voilou !!

J’espère vivre beaucoup de moments comme ceux là et vous faire partager ma sexy-attitude encore longtemps.

Poutous !

Laisser un commentaire